Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
AED-AESH
aides financières
Audiences
audiences DPE2
audiences rectorales
contractuels
La carrière
Le SNALC
Les Actualités
Les publications
guides
journaux académiques
mutations
1er degré
2nd degré
affectations des contractuels
PLP
stagiaires

NOUVELLE GRILLE DE RÉMUNÉRATION DES AESH : UNE TIMIDE AVANCÉE

© © iStock_micha360

Plus d’un an après le lancement du Comité consultatif AESH (février 2020), les négociations relatives à une revalorisation salariale des AESH ont repris en juin dernier entre le ministère et les organisations syndicales, dont le SNALC, aboutissant à une nouvelle grille de rémunération.

Cette dernière entre en vigueur le 1er septembre 2021 (Décret 2021-1106 du 23 août 2021 et arrêté du 23 août 2021). Elle comporte 11 échelons, de l’indice majoré 335 pour l’échelon 1 à l’indice majoré 435 pour l’échelon 11. La grille précédente n’avait plus que 7 niveaux depuis le 1er janvier 2021, et les indices majorés s’échelonnaient de 332 à 363.

Ainsi, tous les AESH (APSH, APESH) seront reclassés dans cette nouvelle grille indiciaire en fonction de leur ancienneté de CDD ou CDI. Mais une circulaire d’application étant attendue pour la mise en œuvre de ce dispositif, les avenants pour acter le reclassement et les régularisations de traitement (avec effet rétroactif au 1er septembre 2021) risquent de n’être effectifs pour les AESH que dans plusieurs mois…

Aucun AESH ne sera reclassé à un indice inférieur à celui détenu au 31 août 2021. Les années d’AVS sous contrat aidé ne sont pas prises en compte pour le reclassement.

Quant à l’avancement d’échelon, il est désormais triennal (à la date anniversaire des 3 ans) et automatique.

plus de détails dans notre article national : https://snalc.fr/aesh-nouvelle-grille/

Le SNALC se félicite d’un cadrage national qu’il revendiquait depuis tant d’années. De plus, le passage à l’indice supérieur est déconnecté de l’entretien professionnel. En effet, dans trop d’académies, beaucoup d’AESH stagnaient à l’indice plancher (soit au SMIC !) pendant de nombreuses années, générant des inégalités en termes de rémunération et de réévaluation très fortes, puisque les modalités de réévaluation étaient définies académiquement.

Enfin, lors d’un passage à l’indice supérieur, l’augmentation est dorénavant de 10 points d’indices majorés (soit + 46,86€ bruts mensuels), alors que précédemment elle ne pouvait excéder 6 points d’indices majorés sur une période de trois ans.

Pour le SNALC, si cette grille constitue une avancée par rapport à l’espace indiciaire précédent, l’effort budgétaire consenti (60 millions d’euros) reste bien en deçà des attentes des AESH et de la reconnaissance salariale qui leur est due.

Quant à l’avancement automatique, pour le SNALC, le rythme doit être accéléré et donc dérogatoire au rythme triennal pour les 3 premiers niveaux de la grille. De plus, le SNALC revendique toujours le versement des primes REP et REP+ et de la prime d’équipement informatique aux AESH.

Enfin, si dans le cadre de la poursuite de l’agenda social du Grenelle de l’éducation, un nouveau groupe de travail relatif à la formation et aux parcours professionnels des AESH est programmé mercredi 29 septembre, pour le SNALC, et malgré ses demandes réitérées régulièrement, trop de problématiques (statut, temps incomplets, conditions de travail, PIAL…) n’ont toujours pas été inscrites à l’agenda du ministère !

Force est de constater que la professionnalisation des AESH est encore bien lointaine. Mais rien n’arrêtera la détermination du SNALC dans son combat pour un vrai statut des AESH, pilier de la réussite de l’école inclusive !

Franck MOULS

Référent AED/AVS/AESH du SNALC Créteil
tél : 06 42 23 12 63
mail: snalc.creteil.aesh@gmail.com

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi